Monaco: City dans les têtes, les crampons en Corse

Press Report

Sources d'information sur le produit mis à jour en continu

Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+

17 février 2017 19:34:22 LEXPRESS.fr - Rss A la Une

Monaco - "La meilleure préparation avant Manchester City en Ligue des champions est de gagner à Bastia": le message de l'entraîneur de Monaco Leonardo Jardim sera-t-il entendu par ses joueurs ' Ce match en Corse vendredi (20h45) semble si loin du tapis rouge de la C1... Article complet sur Monaco: City dans les têtes, les crampons en Corse

Vice Toutes les nouvelles Time17 février 2017 19:34:22


Ads

City-Monaco: Découvrez les notes des Monégasques

1.3444331 22 février 2017 07:35:35 LE FIGARO - Le Figaro Sport - Flash Actu - Toute l'actualité sportive

Qui a brillé, qui s'est raté ? Retrouvez les notes des joueurs de l'AS Monaco après le 8e de finale aller de Ligue des champions contre Manchester City. Danijel Subasic (3) : Sa grossière faute de main sur la frappe d'Agüero permettant à City de revenir à 2-2 fut une séquence digne du bêtisier de Téléfoot. Sa sortie face à l'Argentin à la 35e minute aurait dû lui valoir un penalty. Hormis devant Sterling en tout début de match et devant Agüero en fin de rencontre, il n'a pas été décisif en faveur de l'ASM. Les Citizens ont cadré six tirs, pour cinq buts. Benjamin Mendy (6) : Mis sous pression par Sterling et De Bruyne toute la soirée, le latéral gauche a souffert défensivement tout en parvenant à se projeter régulièrement pour porter le danger. A délivré quelques bons centres qui auraient pu faire mouche. Un match solide dans l'ensemble. Andrea Raggi (5) : L'Italien avait la lourde tâche de remplacer Jemerson, suspendu. Associé à Glik pour la deuxième fois seulement cette saison, il s'en est finalement mieux sorti que son compère de la charnière centrale dans ce match invivable pour les défenses. Auteur de plusieurs sauvetages dont un miraculeux sur sa ligne de but (43e), il s'est éteint dans la dernière demi-heure et City en a profité. Kamil Glik (4) : Le meilleur défenseur de Monaco cette saison a connu une soirée difficile à l'Etihad Stadium. Averti dès la 8e minute, un carton synonyme de suspension pour le match retour, le Polonais a dû souvent venir aider Sidibé pour contrer la doublette Silva-Sané. Parfois à bon escient, parfois dans le vent. Il manque d'ouvrir le score de la tête à la réception d'un corner de Lemar (19e). Djibril Sidibé (3,5) : Leroy Sané et David Silva l'ont mis au supplice sur le côté gauche, celui où City a été le plus dangereux. Souvent pris dans son dos, le défenseur international a, logiquement, d'abord pensé à défendre avant d'attaquer et n'a pas relayé Bernardo Silva comme d'habitude. Il oublie Agüero sur le corner qui permet à l'Argentin d'égaliser (3-3). Tiémoué Bakayoko (5) : Moins présent dans les duels qu'à l'accoutumée, il a semblé perturbé par les décrochages d'Agüero en début de rencontre et a peu apporté sur le plan offensif. Déjà moyen à Bastia la semaine dernière, l'ancien Rennais accuserait-il le coup en cette fin d'hiver ? Fabinho (6,5) : Mis aussi sous pression par le milieu de terrain quatre étoiles de City, il a souvent eu du mal à colmater les brèches mais il est aussi parvenu à sortir quelques bons ballons pour lancer les attaques. Ses deux passes décisives pour Falcao et Lemar égayent largement le tableau. Thomas Lemar (5,5) : Parmi les joueurs de Monaco le plus régulier cette saison dans l'excellence, l'ailier gauche a été un peu moins en vue à l'Etihad Stadium. Il a passé beaucoup de temps à aider Benjamin Mendy face à Kevin de Bruyne et Raheem Sterling, ce qui a limité son apport offensif. Auteur de quelques belles percussions, c'est lui qui lance Falcao dans la profondeur pour le 3e but monégasque. Bernardo Silva (7,5) : Dans le viseur des plus grands clubs européens et de pas mal de grosses écuries de Premier League, le Portugais a prouvé que sa réputation n'était pas usurpée. Doté d'une conduite de balle à se faire pâmer les fans les plus hardcore de Lionel Messi, il a offert des séquences délicieuses de dribbles dans les petits espaces et de conservation de balle. Il n'a raté qu'une seule passe (sur 34). A l'image de son équipe, il s'est éteint dans les vingt dernières minutes. Radamel Falcao (7) : Le Colombien s'est rappelé au bon souvenir de l'Angleterre où il avait traîné sa misère pendant deux saisons à Manchester United et Chelsea. Ses deux buts sont superbes, une tête plongeante de pur buteur et une frappe en rupture lobée parfaite, mais son penalty raté alors que son équipe menait 2-1 ternit son bilan. Après avoir mis une éternité à s'élancer (un objet a été lancé sur la pelouse), il a stoppé sa course pour décocher une frappe bien trop molle et pas assez excentrée. Du pain béni pour Caballero et City. Kylian Mbappé (7,5) : Quelle première pour le jeune attaquant monégasque ! Titulaire à la place de Valère Germain, le « nouveau Thierry Henry » a joué sans complexe parmi les étoiles de la Ligue des champions. Plein d'énergie du haut de ses 18 ans, il a souvent pressé l'arrière-garde mancunienne et dévoré les espaces. Auteur de son premier but en C1 d'une belle demi-volée, il a impressionné par ses courses et son aisance technique. Victime d'un contrôle orienté génial du prodige puis d'une feinte de passe qui l'a laissé sur les fesses, Nicolas Otamendi en a peut-être fait des cauchemars cette nuit.

Vice Toutes les nouvelles Time22 février 2017 07:35:35


City-Monaco : qui remporte le duel des milliardaires ?

1.3444331 21 février 2017 08:06:04 LE FIGARO - Le Figaro Sport - Flash Actu - Toute l'actualité sportive

Mansour Bin Zayed Al Nahyan et Dmitry Rybolovlev s'affrontent par club interposé en 8es de finale de la Ligue des champions. L'un est né aux portes du désert du Rub al-Khali, l'autre au pied de l'Oural. Et ce n'est pas la seule différence entre eux. Si Mansour Bin Zayed Al-Nahyan et Dmitry Rybolovlev sont tous les deux milliardaires et propriétaires d'un club de football, peu de choses les relient. Présentation avant le duel entre Manchester City et l'AS Monaco, en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Leur CV Membre de la famille royale d'Abu Dhabi, Mansour Bin Zayed Al-Nahyan, 46 ans, est le vice-premier ministre des Emirats Arabes Unis, présidé par son demi-frère le cheick Khalifa. En 2008, à la tête du fond d'investissement Abu Dhabi United Group, il rachète le club de Manchester City à l'homme d'affaires thaïlandais Thaksin Shinawatra pour 360 M$. Depuis, il a dépensé 1,3 milliard de dollars en transferts. Sa fortune familiale est estimée à plus de 20 milliards de dollars. Père de quatre enfants (Fatima 10 ans, Mohamed 9 ans, Hamdan 5 ans et Latifa 3 ans), le cheik Mansour a récemment étendu l'empire footballistique d'Abu Dhabi en investissant dans des clubs aux quatre coins du monde (New York City FC, Melbourne City FC et Yokohama F. Marinos). Dmitry Rybolovlev, 50 ans, est un homme d'affaires russe ayant prospéré dans la production d'engrais. Estimé à 7,7 milliards de dollars, son patrimoine le place au 148e rang des personnalités les plus riches du monde selon Forbes . Résident monégasque, il devient en décembre 2011 l'actionnaire majoritaire de l'AS Monaco (66%), alors en Ligue 2, contre un euro symbolique. Depuis, le club du Rocher a acheté pour plus de 330 millions d'euros de joueurs (pour 276 M€ de ventes). Père de deux filles, Ekaterina (28 ans) et Anna (16 ans), Rybolovlev sort tout juste d'une longue bataille judiciaire avec son ex-épouse Elena. Après avoir réclamé la moitié de la fortune de son mari, celle-ci a finalement obtenu 560 millions. Leur histoire 11e des 19 fils de Zayed Ben Sultan Al Nahyane, fondateur en 1971 de la fédération des Émirats arabes unis, le cheikh Mansour a une trajectoire moins romanesque que celle son père, dirigeant visionnaire et fin stratège qui transforma, grâce au pétrole, Abu Dhabi (9% des réserves mondiales d'or noir) et les Émirats arabes unis en un état moderne et puissant. Après des études d'anglais aux Etats-Unis et de business à l'université des EAU, le cheikh Mansour a été propulsé à seulement 24 ans à la tête du fonds souverain International Petroleum Investment Company (IPIC). Nommé directeur de cabinet de son père en 199, il était celui par qui il fallait passer pour demander audience auprès du leader des EAU, décédé en 2004. Décrit comme « malin, travailleur et ambitieux » par le Financial Times , il incarne, avec le rachat de Manchester City mais aussi le sauvetage de la Banque Barclays auquel il participe en 2008 (pour un bénéfice faramineux de 3 milliards d'euros en revendant sa participation deux en plus tard), la frénésie d'investissements d'Abu Dhabi à l'étranger. « Rybolovlev n'était pas destiné à être milliardaire », indique le journaliste Arnaud Ramsay, auteur d'une biographie du discret homme d'affaires*. Fils de médecins né à Perm, à 1.000 km à l'Est de Moscou, le jeune Dmitry est voué à marcher sur les traces de ses parents. L'effondrement de l'URSS et son goût pour l'entreprenariat découvert par la lecture, à 12 ans, du Financier , une nouvelle de Theodore Dreiser, changent son destin. Le jeune diplômé en cardiologie bifurque vers la finance et rachète des sociétés à tarifs très bas selon les usages en cours, enfants de chœur s'abstenir, sous la présidence de Boris Eltsine. Il fera de l'une d'entre elles, Uralkali, un mastodonte de la production d'engrais potassiques qu'il cédera en 2010 pour 6,5 milliards de dollars. Souvent présenté comme un oligarque, Rybolovlev, passé par la case prison en 1996 pour une affaire de meurtre dont il sortira blanchi, refuse le terme. « Il estime qu'il n'en est pas un car il n'a pas reçu d'entreprise d'état clés en mains comme Roman Abramovich ou Mikhail Khodorkovski. Et il n'est pas proche du pouvoir russe. S'il l'avait été, il n'aurait pas croupi pendant un an en prison », explique Arnaud Ramsay. Leur style « Manchester City thanks you cheik Mansour ». Cette banderole visible à l'Etihad Stadium, le patron des Citizens ne l'a pas souvent contemplée. « Depuis qu'il a racheté le club en 2008 , Il n'a assisté qu'à une seule rencontre (victoire 3-0 contre Liverpool en 2010). C'est probablement le propriétaire étranger le plus mystérieux et discret de Premier League », explique Ian Herbert, journaliste au quotidien The Independent . Le 13 mai 2012, c'est devant sa télé à Abu Dhabi qu'il assiste à la victoire de son équipe contre les Queen's Park Rangers, synonyme de premier titre de champion d'Angleterre depuis 1968. A l'image de Tamim bin Hamad al-Thani, le propriétaire qatari du PSG, le cheik Mansour suit de loin les destinées des Skyblues et laisse le président Khaldoon Al Mubarak gérer le club. Il n'est consulté que pour les décisions importantes. Malgré cette distance, le milliardaire d'Abu Dhabi serait à Manchester pour longtemps. « Cela ne fait aucun doute. Les droits télévisés ont explosé depuis qu'il a racheté City et, après avoir beaucoup dépensé, le club commence enfin à gagner de l'argent. Il lui permet aussi de développer ses affaires, notamment avec la Chine », étaie Ian Herbert. En 2015, le cheik Mansour a cédé 13% des parts du club à des investisseurs de l'Empire du milieu. D'où pourrait venir, qui sait, le prochain propriétaire-milliardaire du football européen. Hockeyeur dans sa jeunesse, Dmitry Rybolovlev a attrapé le virus du ballon rond sur le tard en assistant notamment aux rencontres de Chelsea, club de son compatriote Roman Abramovich. Si son ami Vadim Vasilyev, vice-président de l'AS Monaco, est la vraie vitrine du club, le milliardaire russe n'est jamais très loin. « Il a une totale confiance en Vasilyev mais c'est lui qui tranche. Et il veut tout savoir », confirme Arnaud Ramsay. Le patron a géré lui-même le transfert de son futur joueur-totem, Radamel Falcao, en lui rendant visite à Madrid en 2013, et s'agace quand il n'arrive pas à accéder au classement de son équipe sur le site internet de son club. Présent régulièrement à Louis II le penthouse de 2000 m2 où il vit se situe à deux kilomètres du Stade -, Rybolovlev semble s'inscrire dans la durée à Monaco. « La présence de Vasilyev au conseil d'administration de la Ligue n'est pas anodine . On a souvent dit que Rybolovlev vendrait le club dès qu'il obtiendrait son passeport monégasque, supposé avantageux pour ses affaires . C'est peu probable. Il se sent bien sur le Rocher », conclue Ramsay. *Dmitri Rybolovlev, le roman russe du président de l'AS Monaco (au Cherche Midi)

Vice Toutes les nouvelles Time21 février 2017 08:06:04


Monaco avec Bakayoko et Carrillo pour affronter City

1.3143456 20 février 2017 15:31:09 LE FIGARO - Le Figaro Sport - Flash Actu - Toute l'actualité sportive

Leonardo Jardim a convoqué 21 joueurs pour le déplacement de l'AS Monaco à Manchester, en vue du huitième de finale aller de la Ligue des champions contre City, mardi. Un groupe qui comprend Tiemoué Bakayoko, touché vendredi contre Bastia (1-1), et Guido Carrillo, de retour de blessure. A noter la première convocation en coupe d'Europe du latéral international brésilien Jorge, arrivé en Principauté lors du dernier mercato. Le groupe monégasque : Subasic, De Sanctis, Sy - Sidibé, Touré, Glik, Raggi, Diallo, Mendy, Jorge - Fabinho, Bakayoko, N'Doram, Moutinho, Dirar, Lemar, Silva - Falcao, Germain, Mbappé, Carrillo.

Vice Toutes les nouvelles Time20 février 2017 15:31:09


Coupe de La Ligue: Monaco, enfin un titre à portée de crampons

1.287457 25 janvier 2017 10:22:36 LEXPRESS.fr - Rss A la Une

Monaco - "On a la possibilité de jouer une finale, on va la jouer de toutes nos forces": même à quatre jours d'un déplacement à Paris en L1, l'entraîneur de Monaco, Leonardo Jardim, est focalisé sur la demi-finale de Coupe de la Ligue contre Nancy, mercredi à domicile.

Vice Toutes les nouvelles Time25 janvier 2017 10:22:36


Manchester City-Monaco: «Nous ne nous fixons pas de limite»

1.08983 12 décembre 2016 12:42:12 LE FIGARO - Le Figaro Sport - Flash Actu - Toute l'actualité sportive

« C'est très costaud. C'est une grande équipe, avec du talent. C'est un tirage dur, mais en même temps, nous ne nous fixons pas de limite. A nous de voir si on peut faire un exploit. C'est une grande affiche avec du spectacle. Manchester City sera le favori, c'est évident. Nous avons du talent, et c'est une fierté de jouer contre City », a déclaré Vadim Vasilyev, vice-président de l'AS Monaco. L'ASM affrontera les Anglais en 8e de finale de la Ligue des champions.

Vice Toutes les nouvelles Time12 décembre 2016 12:42:12


Monaco affrontera Manchester City

1.0299656 12 décembre 2016 12:20:37 LE FIGARO - Le Figaro Sport - Flash Actu - Toute l'actualité sportive

Le tirage au sort des 8es de finale de la Ligue des champions a été effectué ce lundi à Nyon en Suisse. Monaco, premier de son groupe en phase de poules, affrontera Manchester City. Pour rappel, la finale aura lieu le 3 juin prochain à Cardiff.

Vice Toutes les nouvelles Time12 décembre 2016 12:20:37


Corse : Radicaux de gauche et nationalistes en tête

1.0299656 06 décembre 2015 21:40:58 feedsportal.com - This domain may be for sale!

Vice Toutes les nouvelles Time06 décembre 2015 21:40:58


Ligue des Champions: un rêve à portée de crampons pour Monaco

0.9536013 22 avril 2015 16:15:34 LEXPRESS.fr - Sport

La Ligue des champions, le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev en rêve depuis qu'il a pris les rênes de Monaco en décembre 2011: mercredi à domicile (20h45), contre la Juventus, son équipe, battue 1 à 0 seulement en quart aller, garde ses chances de qualification pour les demi-finales.

Vice Sport Time22 avril 2015 16:15:34


«Je me cramponne»

0.9536013 06 novembre 2014 23:29:30 feedsportal.com - This domain may be for sale!

Sur TF1, jeudi soir, François Hollande entendait faire de la pédagogie. Il s’est retrouvé coincé dans une série de face-à-face avec les quatre Français invités et a réaffirmé sa ligne avec véhémence.

Vice Politique Time06 novembre 2014 23:29:30


City reprend la tête

0.9536013 03 mai 2014 20:49:07 LE FIGARO - Le Figaro Sport - Flash Actu - Toute l'actualité sportive

Vainqueur d'Everton (2-3), grâce à des buts d'Agüero (22e) et un doublé de Dzeko (43e et 48e), Manchester City reprend les commandes de la Premier League à deux journées de la fin en raison d'une meilleure différence de buts que Liverpool (+59 contre +50)...

Vice Toutes les nouvelles Time03 mai 2014 20:49:07