Chine: la dette s'affole, Pékin resserre la vis en douceur

Press Report

Sources d'information sur le produit mis à jour en continu

Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+

17 février 2017 16:05:11 LEXPRESS.fr - Rss A la Une

Pékin - Dette galopante, croissance dopée aux dépenses publiques, bulle immobilière: les risques s'amoncellent en Chine, incitant Pékin à resserrer en douceur sa politique monétaire pour désamorcer la bombe à retardement que constitue la "finance de l'ombre". Article complet sur Chine: la dette s'affole, Pékin resserre la vis en douceur

Vice Toutes les nouvelles Time17 février 2017 16:05:11


Ads

WhatsApp perturbé en Chine, Pékin serre la vis avant une réunion du Parti

1.0628604 26 septembre 2017 11:03:33 LEXPRESS.fr - Rss A la Une

Pékin - Le service de messagerie WhatsApp est fortement perturbé en Chine, à l'heure où les autorités durcissent drastiquement la censure du web local avant une importante réunion du Parti communiste au pouvoir mi-octobre.

Vice Toutes les nouvelles Time26 septembre 2017 11:03:33


Chine: l'échangeur-spaghetti affole les automobilistes

1.0574867 06 juin 2017 14:49:15 LEXPRESS.fr - Rss A la Une

Chongqing (Chine) - Des bretelles sur cinq niveaux, des voitures dans toutes les directions: un nouvel échangeur routier affole les automobilistes chinois, perturbés par ce géant aux allures de plat de spaghetti en béton.

Vice Toutes les nouvelles Time06 juin 2017 14:49:15


Chine: la banque centrale resserre sa politique monétaire

0.893861 16 mars 2017 09:59:25 LEXPRESS.fr - Rss A la Une

Shanghai - La banque centrale chinoise (PBOC) a annoncé jeudi un resserrement de sa politique monétaire en relevant d'un dixième de point ses taux courts sur le marché monétaire.

Vice Toutes les nouvelles Time16 mars 2017 09:59:25


Chine/Dette: Pékin valide les dérivés sur les CDS

0.893861 24 septembre 2016 10:13:33 LE FIGARO - Le Figaro Economie - Flash Eco - Toute l'actualité économique

La Chine a donné son feu vert au lancement de produits dérivés controversés offrant une couverture contre les défauts de paiement (CDS), signe que Pékin est prêt à laisser les entreprises endettées faire faillite pour assainir une économie en plein ralentissement. Dans un pays où les autorités volaient traditionnellement au secours des firmes en détresse, le gouvernement central va donc s'en remettre davantage au marché pour absorber le choc de défauts de paiement, lesquels devraient du coup arriver bien plus fréquemment. La banque centrale chinoise a approuvé les règles régissant les échanges d'instruments financiers "de mitigation des risques de crédit", a indiqué vendredi l'Association nationale des investisseurs institutionnels (NAFMII). Au premier rang de ces instruments figurent des "Credit Default Swaps" (CDS), sorte d'assurance souscrite par un investisseur qui lui garantit le remboursement d'obligations en cas de défaut. Cet instrument est devenu très controversé dans les pays occidentaux après la crise de 2008: les CDS avaient été accusés d'être un outil essentiellement spéculatif, contribuant à dissimuler l'ampleur des risques. Ils ont été à l'origine de la chute spectaculaire de l'assureur américain AIG. Mais la NAFMII assure au contraire que les CDS "perfectionneront les mécanismes de partage des risques" en les "répartissant" mieux et en encourageant les acteurs de marché à les "gérer activement". En clair, les investisseurs accordant un crédit ou souscrivant aux obligations émises par une entreprise devront assumer eux-même les conséquences en cas de défaut, et non plus attendre --comme c'est largement le cas actuellement-- une intervention salvatrice de l'Etat. Sus aux 'firmes zombies' Pékin se dit officiellement résolu à laisser les entreprises les plus endettées faire faillite -et en particulier les firmes "zombies" qui ont cessé depuis longtemps d'être rentables et ne survivent plus que grâce au crédit et aux subsides publiques. La situation est critique: plombée par l'effritement de la demande intérieure et par de vastes surcapacités de production, sur fond de vif essoufflement économique, nombre d'entreprises chinoises souffrent d'une grande fragilité financière. Conséquence, les créances douteuses, celles menacées de non-remboursement, se sont envolées en Chine à 1400 milliards de yuans (187 milliards d'euros) au premier semestre 2016, au plus haut depuis onze ans selon Bloomberg. Sur le marché chinois des obligations d'entreprises (estimé à 7.600 milliards d'euros), quelque 45 défauts de paiement ont déjà été enregistrés cette année, pour un total de 26,8 milliards de yuans (3,6 milliards d'euros), selon le fournisseur shanghaïen de données Wind Info, cité par le Wall Street Journal. C'est déjà bien davantage que les 12 défauts totalisant 12 milliards de yuans constatés sur l'ensemble de 2015. Les autorités locales s'acharnent encore à sauver, à coup d'aides et de crédits des banques étatiques, les entreprises --publiques-- menacées de faillite, quitte à gonfler encore davantage la dette publique, mais cette stratégie devient difficile à tenir. Les dettes des entreprises, en excluant le secteur financier, s'établissaient en 2015 à environ 120% du PIB chinois, mais pourraient bondir à près de 140% d'ici à 2019, selon les estimations du FMI. Pour lui, les créances douteuses pourraient finir par représenter jusqu'à 15,5% du total des prêts: une vraie bombe à retardement. Les CDS, en offrant une couverture mitigeant les pertes éventuelle, seraient au moins susceptibles de rasséréner le marché en cas d'une recrudescence des défauts, et pourraient encourager le secteur privé à financer davantage les entreprises. Par ailleurs, le prix auquel s'échangeront les CDS "pourrait fournir des indications sur les entreprises susceptibles d'être sauvées par le gouvernement" et celles qu'il est décidé à laisser sombrer, observait Iris Pang, économiste de Natixis citée par Bloomberg.

Vice Toutes les nouvelles Time24 septembre 2016 10:13:33


Lavezzi affole la Chine

0.893861 10 février 2016 07:32:03 LE FIGARO - Le Figaro - Le Flash Actu

Le dossier Ezequiel Lavezzi semblait bouclé. L'international argentin (30 ans) était sur le départ su PSG pour le Shanghai Shenhua. Au programme, un contrat juteux. Mais un autre club chinois est entré dans la danse, affirme L'Equipe . Le Hebei China Fortune a été fraîchement promu dans l'élite, mais semble avoir de l'ambition. Après le recrutement de Gaël Kakuta, Stéphane Mbia et Gervinho, l'attaquant du PSG viendrait renforcer la ligne d'attaque. Offrant 15M€ net par saison à l'ancien joueur de Naples. Mais selon le quotidien, El Pocho aurait tout de même choisi Shanghai Shenhua, ville plus attirante à ses yeux. Encore absent du groupe contre Lyon, mercredi, Lavezzi devrait bien quitter Paris. Mais sa destination reste à déterminer.

Vice Toutes les nouvelles Time10 février 2016 07:32:03


Lavezzi affole la Chine

0.8372959 10 février 2016 07:24:40 LE FIGARO - Le Figaro Sport - Flash Actu - Toute l'actualité sportive

Le dossier Ezequiel Lavezzi semblait bouclé. L'international argentin (30 ans) était sur le départ su PSG pour le Shanghai Shenhua. Au programme, un contrat juteux. Mais un autre club chinois est entré dans la danse, affirme L'Equipe . Le Hebei China Fortune a été fraîchement promu dans l'élite, mais semble avoir de l'ambition. Après le recrutement de Gaël Kakuta, Stéphane Mbia et Gervinho, l'attaquant du PSG viendrait renforcer la ligne d'attaque. Offrant 15M€ net par saison à l'ancien joueur de Naples. Mais selon le quotidien, El Pocho aurait tout de même choisi Shanghai Shenhua, ville plus attirante à ses yeux. Encore absent du groupe contre Lyon, mercredi, Lavezzi devrait bien quitter Paris. Mais sa destination reste à déterminer.

Vice Toutes les nouvelles Time10 février 2016 07:24:40


Chine: comment atterrir en douceur

0.8372959 24 août 2015 17:53:02 LEXPRESS.fr - Monde

Les patrons des 50 premières entreprises privées chinoises ont dû suivre un stage de "rééducation" d'un mois sur les principes permettant d'être en ligne avec la nouvelle politique du Parti, notamment la lutte contre la corruption.

Vice Toutes les nouvelles Time24 août 2015 17:53:02


Quand la Chine dévalue, le monde s'affole

0.73263395 12 août 2015 20:34:40 feedsportal.com - This domain may be for sale!

La deuxième puissance économique mondiale a dévalué à deux reprises, mardi et mercredi, le yuan face au dollar. Une stratégie diversement interprétée, mais dont les conséquences sont immédiates.

Vice Toutes les nouvelles Time12 août 2015 20:34:40


Dette grecque: l'étau européen se resserre sur Syriza

0.73263395 05 février 2015 22:14:23 LEXPRESS.fr - Rss A la Une

Après la décision de la BCE de ne pas financer les banques grecques, le ministre allemand des Finances a affiché ses "désaccords" avec son homologue grec, auquel il enjoint de reprendre les négociations avec la troïka.

Vice Toutes les nouvelles Time05 février 2015 22:14:23


La Chine resserre son contrôle sur les messageries instantanées

0.70397645 07 août 2014 20:03:43 Le Monde.fr - Actualité à la Une

Dans un contexte de lutte anti-terroriste, les autorités chinoises ont publié de nouvelles règles renforçant le contrôle sur les applications de messagerie instantanée, en particulier la très populaire WeChat (Weixin en chinois).

Vice Toutes les nouvelles Time07 août 2014 20:03:43